revue
La Voix des Bêtes

Une revue bimestrielle adressée à tous les donateurs, soutient les objectifs de la protection animale.
> Abonnement

Fondation Assistance aux Animaux

Noël des Bêtes abandonnées
les 29 et 30 novembre 2014

adopter chien chat

La Fondation Assistance aux Animaux organise son traditionnel noël des bêtes les 29 et 30 novembre prochain à Paris- Expo - porte de Versailles.

Plus de 400 chiens et chats seront présentés à l´adoption, dans l´espoir d´une seconde chance.

Jeunes et vieux, grands et petits, tous issus d´abandons ou retirés pour des faits de mauvais traitements, ils espèrent parfois depuis de longues années qu´une bonne étoile fasse leur bonheur. Pour beaucoup d´entre eux cet événement est leur dernier espoir avant de se laisser mourir faute d´avoir trop attendu.

Tous vaccinés, tatoués, stérilisés, ils sont prêts à rejoindre une nouvelle famille qui les aimera pour toute leur vie.

Attention, l´adoption est un acte qui doit être mûrement réfléchi. En ouvrant votre foyer à un animal, vous vous engagez pour de longues (et belles) années.

Votre décision est prise ? Rendez vous porte de Versailles les 29 et 30 novembre prochain, ils comptent sur vous !

Pour le placement de ses protégés, le Fondation Assistance aux Animaux demande un justificatif de domicile ainsi qu´une pièce d´identité avant toute adoption. Une participation aux frais de vaccination et stérilisation est demandée pour tout animal

INFOS PRATIQUES

Entrée libre

Date : Samedi 29 et dimanche 30 novembre 2014, de 10h à 18h

Lieu : Paris-Expo, Porte de Versailles

Tel : 01 39 49 18 18

Contact Presse : Anne-Claire Chauvancy 06 48 18 71 42

Plus de 160 chiens saisis dans un élevage en Charente. Une centaine d´animaux pris en charge par la Fondation Assistance aux Animaux

  Le 4 avril 2014

Plus de 160 chiens et chiots sont actuellement saisis dans un élevage insalubre situé en Charente. C´est à la suite d´une enquête pour travail dissimulé que les gendarmes de Villebois- Lavalette, les services vétérinaires et la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes ont constaté que l´éleveuse détenait plus de 180 chiens - au lieux des 49 autorisés - dans des conditions sanitaires déplorables. Terre-neuve, saint-bernard, berger-blanc suisse, dogue de Bordeaux, bouledogue, shi-tzu, chihuahua, bichon, samoyède, berger australien, yorkshire… l´éleveuse pouvait fournir plus de 20 races de chiens, du plus grand au plus petit.

Les animaux, détenus dans des locaux crasseux et inadaptés, survivaient dans des boxes surpeuplés et jonchés d´excréments. Des chiots se trouvaient enfermés dans un garage au sol recouverts de déjections, sans lumière. Totalement dépassée par le nombre de chiens, l´éleveuse ne pouvait ni subvenir à leurs besoins, ni leur prodiguer les soins les plus élémentaires. Victime de la promiscuité et du manque d´hygiène les animaux saisis souffrent pour la plupart de malnutrition, d´infections et de plaies diverses ainsi que de maladies de peau. Une vingtaine de chiens très mal en point avait déjà été récupérés la semaine dernière en urgence par le refuge local.

 

La Fondation Assistance aux Animaux, qui refuse l´euthanasie depuis près de 70 ans, s´est vue confier près d´une centaine de chiens et chiots de toutes races qui vont rejoindre ses refuges à Villevaudé (77), Bellegarde (30), Toulon (83), Brignoles (83) et Carros (06) oú ils seront soignés, vaccinés, stérilisés et mis à l´adoption.

Partie civile dans ce dossier, La Fondation Assistance aux Animaux lance un appel à l´adoption afin de pouvoir accueillir cette centaine de chiens dans les meilleures conditions possibles.

 

265 chiens d’élevage saisis par la justice et recueillis par la Fondation

Paris, le 31 janvier 2013

Jeudi 31 janvier 2013, près d’Alençon (61) les autorités vont saisir dans un élevage professionnel 265 chiens qui partiront dans les refuges de la Fondation Assistance aux Animaux de Paris – Toulon – Nice - Nîmes et Brignoles, avec la collaboration de 30 Millions d’Amis

La brigade de la gendarmerie de Carrouges (61) et les services vétérinaires de l’Orne procèderont ce jeudi 31 janvier, à la saisie de 265 chiens dont de nombreux chiots, à Saint- Fraimbault. Cette saisie judicaire a été ordonnée par le parquet d’Alençon à la demande de la Fondation 30 Millions d’Amis et les chiens seront recueillis par la Fondation Assistance aux Animaux pour les conduire le jour même dans ses refuges.

Selon les rapports établis par les services vétérinaires, de nombreuses irrégularités ont été constatées concernant les normes qui réglementent les élevages canins. Le nombre de chiens détenus par box dépasserait la norme autorisés, occasionnant des bagarres entre les animaux. Les chiens – des labradors, des bergers australiens et allemands ou encore des yorkshires – sont ainsi détenus dans des conditions indignes et inadéquates avec leurs besoins les plus élémentaires. Certains animaux sont dans un état de cachexie alarmant et des blessures non soignées ont été observées. En tout, 25 races ont été dénombrées chez cet éleveur déclaré en préfecture mais mis en cause pour de graves manquements au code de l’environnement et au code rural.

Le TGI d’Alençon qui instruit ce dossier jugera cette affaire à une date qui sera fixée ultérieurement. La Fondation Assistance aux Animaux et la Fondation 30 Millions d’Amis qui ont porté plainte pour mauvais traitement avec constitution de partie civile souhaitent que la confiscation définitive soit prononcée et une interdiction pour l’éleveur d’exercer une activité en lien avec les animaux.

> Lire l’article sur France 3 Basse-Normandie

 

Les oiseaux souffrent du froid nourrissez-les !

Comme chaque année la Fondation Assistance aux Animaux, vous recommande de nourrir les oiseaux, afin de les aider à affronter le froid. Voici quelques conseils en cliquant directement sur le lien.

http://www.jardiner-malin.fr/fiche/oiseau-hiver-nourriture-graisse.html

 

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Les associations de protection animale, dont la Fondation Assistance aux Animaux, adressent une lettre ouverte à François Hollande. Propagande des chasseurs dans les écoles !   Monsieur le Président, Votre dernière déclaration concernant le « retour à l’impartialité de l’État » a retenu toute l’attention des associations de protection de la nature, des animaux, et des usagers non-chasseurs de la nature. Vous avez réaffirmé l’importance des principes d’impartialité qui, dites-vous à raison, « ne doivent souffrir aucune exception ».   Or nos associations ont constamment dénoncé le privilège scandaleux qui, durant le dernier gouvernement, a autorisé les chasseurs à faire de la propagande dans les écoles élémentaires sous prétexte d’initiation à la nature.

Les chasseurs sont habilités à donner des « leçons d’écologie » aux écoliers

Depuis le partenariat signé le 4 mars 2010 entre Luc Chatel, Jean-Louis Borloo et la Fédération nationale des chasseurs, les chasseurs sont en effet habilités à donner des « leçons d’écologie » aux écoliers.   Ils prétendent évidemment agir en toute neutralité, mais il suffit d’examiner leur « matériel pédagogique » pour en douter : un chien de chasse virtuel, dénommé Cartouche, des personnages enfantins vêtus de jaquettes de chasse et munis de cors, montrent bien le contenu orienté de ces « cours » . M. Ettori, vice-président de la Fédération nationale des chasseurs au moment de la convention du 4 mars, s’était félicité dans la presse des chasseurs de passer outre une Académie « qui fit circuler dans tous les établissements de son département une circulaire interdisant l’accès à toutes les structures cynégétiques ».   Désormais, se vantait-il, « une fédération a le droit de proposer des animations auprès des jeunes, que l’inspecteur d’Académie le veuille ou non ».

Appliquer le principe de neutralité et de mettre une limite à la défense des intérêts particuliers et à la propagande des lobbies

Si les écoles doivent rester, comme nous le croyons nous aussi, des lieux d’impartialité, il n’y a aucune raison pour que les chasseurs viennent recruter dès l’école pour initier au plaisir de tuer des animaux et surtout pour maintenir leurs effectifs afin de conserver leur influence politique.  Ne conviendrait-il pas d’appliquer le principe de neutralité et de mettre une limite à la défense des intérêts particuliers et à la propagande des lobbies ? Nous vous appelons, Monsieur le Président, à mettre vos propos en pratique et à annuler dès à présent le droit des chasseurs à faire du prosélytisme dans les écoles tout en privant leurs adversaires de leur répondre.   Ce privilège doit être immédiatement aboli. Nous sommes à votre disposition pour vous fournir tout renseignement complémentaire et serions heureux d’obtenir un rendez-vous d’un de vos collaborateurs pour avoir l’assurance que vos propos ne resteront pas lettre morte.   Confiants dans votre volonté d’équité et de neutralité, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations respectueuses.

http://www.aspas-nature.org/agir/petitions/non-aux-chasseurs-dans-les-ecoles/

 

Notre nouveau dispensaire à Bordeaux !

Après Paris, Marseille, Toulon et Nice, La Fondation Assistance aux Animaux a décidée de s’implanter et de venir en aide aux personnes les plus démunies à Bordeaux...

+ En savoir plus sur nos dispensaires

 

Abandon d’animaux

reportage france 3
+ Voir le reportage diffusé sur France 3